Actualités
  • Opération de valorisation de l'agneau d'alpage des Aravis !
    21 août 2018

    DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2018, VOUS POURREZ GOUTER EN EXCLUSIVITÉ DE L' AGNEAU D'ALPAGE DES ARAVIS ! du 10 au 16 septembre 2018     Opération de valorisation de l’agneau d’alpage des Aravis, quèsaco ? Depuis deux ans maintenant, les restaurateurs et commerçants Saveurs des Aravis se lancent dans la valorisation de l’Agneau d’Alpage des Aravis, en mettant à l’honneur pendant une semaine ce produit exclusif dans leur établissement. Pour donner de l’ampleur à cette valorisation et permettre à davantage de professionnels de participer, Saveurs des Aravis et ses partenaires renouvellent cette opération du 10 au 16 septembre 2018 ! Cette travail est réalisé en étroite collaboration avec la Chambre d’Agriculture Savoie Mont-Blanc, avec le concours des moutonniers des Aravis et de l’abattoir de Megève. Le but est de favoriser l’approvisionnement local, de créer des liens entre acteurs professionnels et de faire découvrir aux locaux comme aux visiteurs les facettes et les ressources de notre territoire. Encore un bel exemple de partenariat innovant et de synergies à l’œuvre avec Saveurs des Aravis !   L’agneau d’alpage des Aravis, une viande et une filière de qualité ! L'aneau proposé chez vos restaurateurs et commerçants participants sera né et aura été élevé dans le territoire des Aravis. Outre le lait de sa mère, il aura mangé essentiellement de l'herbe et surtout profité de la biodiversité de la flore de nos montagnes en passant toute la belle saison en alpage. Il aura contribué à maintenir nos paysages ouverts et entretenus dans des secteurs rocailleux inaccessibles aux bovins. Enfin, il aura été abattu à Megève, dans un structure rigoureuse et en recherche constante de qualité, où les agriculteurs sont parties prenantes.    Où déguster de l’agneau d’alpage des Aravis ? Du 10 au 16 septembre 2018, vous pourrez déguster et/ou acheter de l’agneau d’alpage des Aravis dans les établissements suivants :      - U Express à La Clusaz (04 50 02 48 28)      - Restaurant La Calèche à La Clusaz (04 50 02 42 60)      - Auberge Au Coeur des Monts à Entremont (04 50 03 52 48)      - Restaurant La Vieille Ferme à Manigod (04 50 02 41 49)      - Restaurant La Croix Saint Maurice au Grand-Bornand (04 50 02 20 05)   Toute l’année, l’abattoir de Megève est en mesure de fournir les professionnels en agneaux de montagne (origine Savoie et Haute-Savoie). L’agneau d’alpage est potentiellement disponible d’août à décembre. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter les abattoirs au 04 88 72 88 65 et à consulter le site internet de la structure commerciale de l’abattoir « SAS Saveurs de nos montagnes » : www.saveursdenosmontagnes.fr   Le mouton des Aravis, une production écologique … 1. Les moutons des Aravis se nourrissent essentiellement d’une herbe qui pousse naturellement dans des zones qui ne pourraient pas être cultivées : - Pas de concurrence avec l’alimentation humaine - Valorisation maximum de l’énergie solaire, de la photosynthèse et de la capacité des ruminants à tirer parti de la cellulose des plantes en la transformant en acides gras et sucres assimilables - Les prairies permanentes et les pelouses d’alpage sont des pièges à CO2 qui compensent largement la production de gaz à effet de serre par les animaux. 2. Les moutons assurent l’entretien des espaces difficiles. Ils participent à la préservation de la beauté de nos paysages, à la prévention des risques d’avalanches et rendent la montagne plus accessible aux randonneurs et aux skieurs, notamment dans les combes de la Chaîne des Aravis. 3. Le pâturage favorise la diversité floristique des espaces extensifs. Les moutons, en consommant les plantes invasives, donnent à toutes les fleurs la possibilité de s’installer et de se reproduire. Ainsi, les alpages extensifs utilisés par les troupeaux comptent facilement entre 50 et 80 espèces de plantes quand une forêt d’épicéa en compte moins de 7.   Le mouton des Aravis, une production fragile … - Une trop petite production pour avoir une visibilité économique ; - Des éleveurs passionnés mais de « très petits » troupeaux et des revenus forcément petits qui impliquent d’avoir un autre métier en dehors de l’élevage ; - Des produits non différenciés et sans plus-value (aucun signe officiel de qualité) ; - Avec des troupeaux difficiles à surveiller (petits troupeaux dans des espaces contraints par la topographie), la présence du loup et du vautour génère du stress, du travail en plus et de la pénibilité.                     


Edito du président, Henri Clavel

Initié par les agriculteurs et porté à son démarrage par la Communauté de Communes des Vallées de Thônes, le projet Saveurs des Aravis est en train de devenir le projet de tout un territoire grâce à la prise de conscience que créer des synergies territoriales est bénéfique à tous. Pour le consommateur, consommer Aravis, c’est consommer des produits sains et naturels, c’est aussi participer à la préservation d’une nature et d’une culture montagnarde rare et exemplaire. Alors, vous reprendrez-bien un peu d’Aravis !

Besoin d'informations
Contactez notre animatrice Camille:
06 70 96 28 98
Nous contacter par mail
Notre actualité Facebook